Partagez|

Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sous L'Emprise de la Lune
† Qui je suis :

† Localisation : New Orléans

† Morsures : 53

† Date d'inscription : 20/08/2017


MessageSujet: Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra] Dim 22 Oct - 16:11
Be careful, cars bite too
Toto & Cass

J'avoue avoir craint cette nouvelle pleine lune, rapport à la transformation forcée et la douleur l'accompagnant lorsque Pyo et moi avons croisé cet esprit frappeur. Mais, à peine mes pattes retrouvées, mes doutes se sont envolés, bien que j'ai eu une préférence pour trainer en ville plutôt que dans le bayou. Certainement pas moins dangereux, entre vampires, collègues prêts à envoyer un chien errant à la fourrière, passants parfaitement capable de vouloir ramener le dit chien errant à la maison et ... ah ouais, y avait les voitures aussi.
En tant qu'homme, je fais toujours bien trop attention avant de traverser, ayant tôt appris à mes filles à regarder deux fois de chaque coté avant de traverser. Mais en temps que loup, je suis un peu plus, comment dire, moins attentif, et quitter la sécurité du trottoir pour slalomer entre les voitures est dans mes cordes. Sauf que là, ça a tapé, j'ai fit un joli vol plané par dessus le capot direct dans le parebrise, et ce ne sont pas mes jappements qui vont y changer quelque chose alors que j'atterris lourdement sur l'asphalte au milieu des bruits de freinages et des coups de klaxon de plusieurs voitures. A vrai dire, je capte surtout l'odeur des pots d'échappement, et celle du sang, alors que mes yeux voient surtout les lumières clignotantes de la ville encore bien active pour l'heure tardive.
Une pensée qui me tient éveillé? Celle de ne pas faire la connerie de me retransformer ici, au milieu de ces humains qui s'attroupent pour voir de quoi il s'agit. Bande de rapaces. Et quelques odeurs plus ténues que je reconnais, comme celle qui me fait relever l'oreille, puis la tête. Pas que je sois archi ravi de la voir, mais elle au moins connait ma nature et ne risque pas de m'envoyer dans un laboratoire ou au bucher si je me transforme dans sa voiture... sauf si j'y met du sang partout bien sur, et vu le rideau pourpre que j'ai devant les yeux, ça se pourrait bien que ça n'arrive.
Made by Neon Demon



When I think about the things we see on a daily basis,
all the bad, I'm still amazed at all the good.


ft Dan - ft Cass
2/2 non dispo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Force de l'esprit
† Qui je suis :

† Morsures : 192

† Date d'inscription : 09/08/2017


MessageSujet: Re: Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra] Dim 22 Oct - 20:04
Be careful, cars bite too
Cassandra & Torrance

Le repas ne s'est guère montré plaisant. Comme toujours lorsque mes parents décident d'inviter un potentiel prétendant. Jusqu'à présent, aucun d'entre eux ne s'est réellement intéressés à ma personne, préférant séduire mes adoptants afin de mieux pouvoir tirer profit de ces deux avocats célèbres. Mais, si tous tentent de m'inclure légèrement dans les conversations ennuyeuses qu'ils aiment animer, celui de ce soir n'a pas eu une seule parole à mon égard. Du moins un mot aimable puisque ma condition de commissaire et donc représentante d'un métier idéalement masculin ne semblait guère lui convenir tout comme à mon père et évidemment, ma mère. J'avais donc concentré mon attention sur ma nourriture, sachant parfaitement que mes défenses ne seraient aucunement entendues. Oui, on peut parfois me trouver muette mais seulement dans des situations extrêmes.

Mon café terminé, j'avais aussitôt quitter la table malgré les protestations des convives. Je n'aime guère perdre mon temps. Le seul intérêt de ces repas étant les excellents mets que ma matriarche commande dans les meilleurs restaurants pour plaire à ce qu'elle espère être un futur gendre. Le confort de ma voiture mais aussi la solitude m'avait apaisé et j'avais quitté les immenses villas des quartiers riches pour rejoindre le centre ville afin de regagner mon propre appartement. Après avoir fait le plein en bière, évidemment.

Je suis à peine sortie de l'épicerie quand l'accident arrive. Une voiture fauche un imposant animal. Et le peu de circulation présent à cette heure fini quand même par être perturbé. Quelques passagers descendent de leurs véhicules pour faire les curieux et j'en fais de même après avoir posé mes affaires sur le siège passager. Je vais devoir jouer à la flic et je ne tarde pas à sortir mon badge pour me faire de la place. J'entend certains dire mon nom, me connaissant de quelques interview quand j'ai pris mon poste. Je fini alors par atteindre le lieu du drame pour voir un loup allongé sur le sol. Loup qui ressemble drôlement à la forme animal de Torrance mais je ne peux en être sûre. J'appelle les policiers de garde pour qu'ils viennent s'occuper des constats et de la circulation tandis que je demande à un grand bonhomme bien bâti de me mettre l'animal sur la banquette arrière. Je vais l'emmener directement aux urgences vétérinaires, enfin c'est mon excuse puisque je doute que lui révéler la réelle nature de la bête puisse m'apporter un peu de respect.

"Va falloir que tu me renseigne l'animal. J'aimerais savoir si je t'emmène chez le véto ou le médecin. Crois moi que je n'ai pas envie de te voir mourir dans ma voiture. Ton pelage n'est pas assez beau pour que j'ai envie d'en faire un manteau."

J'ai lancé ma voiture mais j'ignore encore dans quelle direction aller.


Made by Neon Demon



I lied to you,I never cried for you,I swear that I tried to,But I had better things to do,Now you're on the road with your painful load,And the words I spoke
left your big heart broken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sous L'Emprise de la Lune
† Qui je suis :

† Localisation : New Orléans

† Morsures : 53

† Date d'inscription : 20/08/2017


MessageSujet: Re: Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra] Sam 28 Oct - 19:49
Be careful, cars bite too
Toto & Cass

J'ai l'impression qu'il se passe des heures avant que je vois la commissaire revenir vers moi, accompagnée d'un homme à coté de qui elle parait toute petite. Et voilà qu'il m'attrape sans me demander mon avis! Bon pardon, réflexe de bête sauvage que de ne pas apprécier d'être ainsi soumis à la volonté d'un autre sans pouvoir rien y faire. Bref, l'asphalte est bientôt remplacé par un matelas plus confortable que je devine être le siège arrière de la voiture de ma collègue, impression qui m'est confirmée par le bruit du moteur démarrant et la sensation de déplacement.

Je rouvre les yeux en grognant quand elle finit par me parler, éclaircissant par la même le fait qu'elle sait parfaitement à qui elle a affaire. Je savais pouvoir compter sur sa jugeotte, mais pas qu'elle savait différencier un chien d'un autre. Bop, ça doit être un truc de médium de sentir un loup-garou quand elle en voit un. En attendant, je me retransforme doucement, retenant gémissements et couinements en tous genres alors que mes os abimés se reforment comme ils le peuvent. Oui, j'ai mal, mais non, je ne l'avouerait pas totalement devant elle. Trop de fierté en jeu.

"Chez moi c'bien aussi. J'm'en remettrai. C'juste...Faut que j'dorme cinq minutes."

Je sais, rester conscient, et tout le reste. Mais j'arrive difficilement à rester concentré, et j'ai surement du prendre un méchant coup sur la tête. J'en sais rien, j'ai mal à peu près partout donc avec ça...

"Sinon. Y a une véto à la sortie de la ville. C'une louve...elle file un coup de main au besoin... mais un soir de pleine lune, doit pas franchement être chez elle...Ramène moi chez moi, j'l'appellerai demain..."

Made by Neon Demon



When I think about the things we see on a daily basis,
all the bad, I'm still amazed at all the good.


ft Dan - ft Cass
2/2 non dispo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Force de l'esprit
† Qui je suis :

† Morsures : 192

† Date d'inscription : 09/08/2017


MessageSujet: Re: Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra] Mer 1 Nov - 20:28
Be careful, cars bite too
Cassandra & Torrance

Je suis bien heureuse d'avoir quitté ce repas aussi rapidement. N'étant pas venu en voiture, je suppose fortement que j'aurais du ramener le prétendant de mes parents et j'aurais eu l'air fine à parler à un loup devant lui. Quoi qu'il aurait sûrement fuit et je n'aurais plus jamais entendu parler de lui...Je devrais peut-être tenter de parler à la vieille au prochain dîner imposé. Je me ferais reprendre par mes adoptants, certes, mais la rumeur que la fille de deux meilleurs avocats de la ville est un brin dérangée filerait vite et je n'aurais plus à supporter des êtres aussi ennuyants...Je mets l'idée de côté tandis avant de reporter mon attention sur la bestiole agonisante sur la banquette arrière. Et je repose rapidement mon regard sur la route, après la transformation de mon collègue. Il est des choses que je n'ai guère envie de voir...

"Si c'est le sommeil éternel que tu désires, je peux aider. J'ai le flingue dans la boite à gants et je me ferais un plaisir d'abréger tes souffrances."

D'accord, d'accord...Je n'en pense pas le moindre mot. Sinon je ralentirais l'allure plutôt que de me permettre des excès de vitesses que l'on me pardonnera au vu de la situation. J'écoute Toto me proposer une solution inutile. Je suis prête d"ailleurs à le lui dire mais la toute petite part de gentillesse que je possède m'affirme que je ne devrais pas trop l'ennuyer tant qu'il est dans cet état. J'aurais l'occasion d'être sarcastique quand il ira mieux.

"Je t'emmène aux urgences."

Tous les médecins ne sont pas de simples humains et j'en connais trois qui pourraient nous aider. Du moins s'ils sont de services sinon il faudra trouver une personne pour leur faire oublier cette histoire de gars nu, renversé par une voiture que la commissaire de la ville leur a ramené. La vampirette pourrait sûrement le faire. Je la contacterais dès qu'on sera arrivé à l'hôpital. Ce qui ne tarde guère. Je préviens l'imbécile qui ne sait pas traverser une rue que je reviens bientôt avec de l'aide, un sorcier médecin et son golem aide-soignant avec lui qui soulève Torrance sans aucune difficulté avant de l'emmener dans un bloc vide.
Made by Neon Demon



I lied to you,I never cried for you,I swear that I tried to,But I had better things to do,Now you're on the road with your painful load,And the words I spoke
left your big heart broken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sous L'Emprise de la Lune
† Qui je suis :

† Localisation : New Orléans

† Morsures : 53

† Date d'inscription : 20/08/2017


MessageSujet: Re: Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra] Sam 4 Nov - 22:28
Be careful, cars bite too
Toto & Cass

Je m'accroche à la voix de ma collègue pour ne pas sombrer dans l'inconscience, notant à son ton que sa réflexion ne doit pas être à mon avantage, mais sans cependant parvenir à en saisir les mots. Sans doute cela vaut-il mieux, parce que je pense que si je ris, je vais faire croiser d'un peu trop près mes côtes et mes poumons, et ça sera pas bon du tout. Bah, à dire vrai, je suis incapable de faire un quelconque état des lieux de mes blessures. Je sais juste que j'ai mal à la tête, et l'impression d'être passé sous un rouleau compresseur. Pour le reste, ça va. Tant que mes os ne s'amusent pas à se ressouder de travers, ça ira. Donc, laisse moi rentrer chez moi, je dors quinze ou vingt heures, et demain j'appelle la toubib... pour la seconde fois en deux pleines lunes. A un moment faudra songer à arrêter les conneries. Si l'homme est prudent et réfléchi, le loup est trop curieux et trop insouciant pour son propre bien. On m'a dit un jour que c'était le problème des omégas. Que, sans le soutien d'une meute, ils sont inconséquents. Ouais, possible.

A vrai dire, sans plus de paroles de la part de la commissaire, je me laisse rapidement aller à un sommeil dans lequel une partie de moi rêve de s'enfoncer quand l'autre sait qu'elle ne doit pas s'en approcher. Sans doute encore le combat de l'homme et de l'animal, le second voulant juste panser ses plaies quand le premier sait qu'il ne doit pas se laisser aller au repos. Mais, aidé de l'influence certaine de la pleine lune encore bien présente dans le ciel, le loup emporte la victoire haut la patte. Alors, la route, j'en vois pas vraiment la fin, et le coup de main de je sais pas qui, pas davantage...

x x x x x x x x x

C'est d'abord le flou total. Puis l'éblouissante lumière qui me fait passer un bras devant mes yeux. Du moins, si il n'était pas coincé par un truc qui tire dessus. Sur lequel je tire en réponse. C'est quoi ce bip incessant? Et toutes ces odeurs de désinfectants en tous genres? J'suis où là exactement?
Je referme les yeux aussi sec, grognant contre ce signal sonore qui n'en peut plus de me hurler aux oreilles alors que j'ai déjà une migraine ni faite ni à faire. J'use de mon flaire et de mes oreilles pour tâcher de déterminer où je suis, avant d'ouvrir les yeux, cette fois-ci parfaitement réveillé. C'est qui le con d'abruti d'idiot complet qui m'a trainé à l'hosto?! Je me relève d'un bond, tressaillant sous l'effet de la douleur que j'ai infligé à mes côtes, et tourne le regard sur le coté pour croiser celui de Pyo. Ah ouais, bien sur. Y avait qu'elle pour me faire un coup pareil. C'était quoi l'idée, d'offrir une leçon au cabot mal muselé? Elle va voir venir le retour de bâton quand elle aura à expliquer pourquoi les radios de son collègue sont aussi étranges quand mes os se seront rangés tous seuls comme un gentil puzzle en bien moins de temps qu'il n'en faudrait à un humain normal. Sur ce coup là, elle se démerde. Moi, j'ai d'autres chats à fouetter... comment on débranche ces trucs qu'ils m'ont planté dans la main ces cons?

Made by Neon Demon



When I think about the things we see on a daily basis,
all the bad, I'm still amazed at all the good.


ft Dan - ft Cass
2/2 non dispo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Force de l'esprit
† Qui je suis :

† Morsures : 192

† Date d'inscription : 09/08/2017


MessageSujet: Re: Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra] Mer 8 Nov - 20:24
Be careful, cars bite too
Cassandra & Torrance

Si je suis inquiète? Sûrement...Sinon je serais sans aucun doute déjà rentrée dormir. D'accord, je n'ai jamais manqué de loyauté même envers cet abruti de loup qui préférerais se savoir mort que aidé par ma personne. Et je ne m'attend pas à un seul remerciement. Ce qui est mieux ainsi, je ne voudrais pas de mots emprunts seulement d'hypocrisie et non de gratitude. Comme quand j'ai pu garder ses fillettes. Je doute, sincèrement, qu'il n'est pas considéré ce geste comme dû puisque je suis celle qui l'envoie aussi souvent sur le terrain..Je n'arrive à comprendre comment il peut autant geindre! J'ai toujours travaillé dur sans jamais me plaindre! N'a t'il donc pas choisi sa profession? Oh, il a une famille et je peux le comprendre quand sa progéniture est de passage mais en ville mais le loup arrive à râler même quand il n'est pas de service. Torrance est un éternel insatisfait et ingrat. Et je ne pourrai malheureusement pas le changer. Bon, je n'ai pas non plus essayé même quand nous bossions ensemble sur le terrain. Les efforts sociaux ne sont pas sont trucs. D'autant qu'il est d'une incroyable mauvaise fois et qu'il est incapable d'admettre ses tords. J'ai rapidement su qu'on ne s'entendrait pas. Lui aussi, je n'en doute pas...Sûrement pour cette raison que nous n'avons jamais tenté d'avoir une réelle discussion sérieuse sur nos griefs. Rien ne changerait.

Un des bips de l'électrocardiogramme me sort de mes pensées qui peut-être, je l'admets, ne cherche qu'à me faire oublier l'inquiétude que j'ai pour Torrance. Le médecin m'a affirmé que même la magie n'a pu tout guérir et que le flic aurait pu y passer. Je n'ose imaginer comment j'aurais du annoncer à sa famille son décès. Si j'aurais été triste? Je l'ignore, je ne cherche pas à me poser la question, je risquerais de regretter la réponse. Je fronce les sourcils, agacée autant par mes pensées, que par la fatigue à devoir veiller le lycan qu'à son comportement agité. Oh, je peux comprendre qu'il soit déstabilisé mais ne peut-il pas faire attention à sa propre santé? Et j'ai envie de lui dire, le disputer comme toujours mais je me ravise. Je suis un monstre sans coeur mais je n'irais pas le fatiguer encore plus. Alors je ne réfléchi guère pour qu'il se calme. Je m’assoies près de lui pour le prendre dans mes bras, posant ma tête sur son épaule. Je suppose qu'il sera encore plus gênée et surprit que moi et devra ainsi se calmer sans gueuler.
Made by Neon Demon



I lied to you,I never cried for you,I swear that I tried to,But I had better things to do,Now you're on the road with your painful load,And the words I spoke
left your big heart broken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sous L'Emprise de la Lune
† Qui je suis :

† Localisation : New Orléans

† Morsures : 53

† Date d'inscription : 20/08/2017


MessageSujet: Re: Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra] Ven 10 Nov - 23:12
Be careful, cars bite too
Toto & Cass

Qu'est-ce que...elle me fait quoi là? J'ai pas rêvé, c'était bien ma supérieure assise là à coté? Et non, elle ne fait pas franchement partie de mes fantasmes du jour. Je ne nie pas qu'elle n'est pas désagréable à regarder, mais à entendre et à supporter, c'est un tout autre tableau. Alors, bon, je sais que le problème vient pas de moi. Donc c'est bien Pyo ici présente... Elle a picolé? Ou la peur de perdre son meilleur agent lui a fait comprendre qu'il méritait de meilleurs traitements que ceux qu'elle lui réserve? ... Non, elle a picolé. J'ai pourtant beau user de mon flair, je ne sens pas la plus infime trace d'alcool sur elle. La peur, par contre, ça, je peux la sentir. Pas cette peur incisive qui prend ceux qui croient leur dernière hure arrivée. Plutôt celle, plus ténue, qui se rapproche plus de l'inquiétude que l'on peut ressentir pour un proche. Enfin, allé, qu'elle s'inquiète, pourquoi pas, je m'inquièterai si elle se trouvais dans une situation similaire - quoique, comme je l'ai répété, dix heures de sommeil et je repartais! pas besoin de ce simulacre de comédie hospitalière! -, mais de là à se serrer de la sorte contre moi... c'est pas elle qui sursaute quand nos doigts se touchent au moment de prendre une tasse de café? Elle aime pas les contacts humains, cette femme. Et doit être allergique aux loups-garous. Ou c'est à moi qu'elle est allergique. M'enfin, pour le coup, là, je comprend rien!

Je tente sans succès de me dégager avant de poser une main maladroite sur son épaule, ne sachant pas très bien si elle ne va pas me coller une gifle en se réveillant de cet instant.
"Euh... c'était quoi ça?"

Made by Neon Demon



When I think about the things we see on a daily basis,
all the bad, I'm still amazed at all the good.


ft Dan - ft Cass
2/2 non dispo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Force de l'esprit
† Qui je suis :

† Morsures : 192

† Date d'inscription : 09/08/2017


MessageSujet: Re: Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra] Dim 12 Nov - 19:22
Be careful, cars bite too
Cassandra & Torrance

La sensation m'est étrange. Je n'ai jamais été tactile et ceci n'est aucunement du à ma sévérité ainsi que mon manque d'humanité. Je n'aime guère me tourner vers mon passé mais je ne peux qu'admettre que ma froideur n'est qu'un héritage familiale. Jamais je n'ai reçu la moindre caresse ou marque d'affection de la part de mes parents. Je me souviens parfaitement lorsque à quatre ans, venant à peine d'être adoptée j'avais tenté de me blottir contre mon adoptante lors d'un soir d'orage. Oui, j'étais bien idiote d'avoir peur de quelques nuages mais là n'est pas le sujet. Je m'étais vu doucement repoussée et j'avais été des plus gênée. Et stupidement triste...Je n'avais alors jamais recommencé, imitant mon frère et ma sœur qui, à l'image de mon père et de ma mère, n'accordaient aucune paroles ou gestes doux à quiconque de la famille. Ce ressenti où se mêle gêne et appréciation du moment aurait donc été ainsi avec n'importe quel autre bête dans les bras. Je ne vois pas pourquoi Torrance serait différent de Volsky sur ce coup là. D'accord, il ne sent pas l'alcool et je suis sûre que je dois aussi l'assimiler à une sorte de peluche vu comment il vie dans un monde tout rose plein de poneys colorés. Comme je m'y attendais, l'idiot me repousse et je crois que je suis un peu déçue même si je noie rapidement cette pensée sous d'autres plus pertinente. Je me lève donc pour reprendre ma contenance et ma classe habituelle.

"Tu étais en train de t'exciter comme un loup en cage. Je me devais de te calmer sans te faire hurler puisque je te sais incapable de te tenir même dans un hôpital. Avoues que ça a su te faire taire. Moi qui pensais que c'était chose impossible...Toutefois je ne recommencerais pas, je suis sûre que j'ai du attraper ne serait-ce qu'une puce."

Pourquoi je recommence les hostilités? On a jamais su se parler autrement avec mon collègue et je ne vois pas pourquoi je devrais lui montrer l'inquiétude que j'ai eu pour lui. Il ne ferait que la retourner contre moi. S'il me pose la moindre question, je lui trouverais une excuse professionnelle. Je suis sa supérieure après tout et je me dois de m'assurer que mes subordonnés soient intactes. De l'orgueil? Bien sûr et je me demande de qui, de lui ou de moi, est le plus fier.

"Je vais aller voir le docteur Klog, il m'a demandé de l'appeler quand tu te réveillerais."

Et je quitte la pièce sans plus de paroles. Le médecin est en salle de soin, discutant avec son golem qui semble bien fatigué pour une créature d'argile mais je ne peux juger plus. Je n'y connais rien en magie sauf que celle-ci vient de sauver Torrance et cela me suffit. Il se contente de simples analyses, préconisant le repos au loup et je le maudit alors de ne pas savoir traverser une route. Va falloir faire travailler Dante seul un certain moment même si je me doute que Torrance ne voudra pas prendre ses congés. Finalement, Klog nous souhaite une excellente fin de soirée et nous laisses.

"Je t'attend à l'entrée. Tes vêtements sont sur la chaise."

Je m'exécute, le laissant s'habiller comme une grande personne, ce n'est pas mon genre de maternée un flic. J'aurais pu lui appeler une infirmière? Oh il le fera tout seul s'il arrive pas à se plier. Je m’assoie donc sur un banc, profitant de l'air frais de la Louisiane. Et une vieille habitude, mauvaise, que j'ai pu avoir lorsque j'ai commencé l'école de police me revient. Fort heureusement, cela fait des années que je n'ai plus un paquet de cigarette sur moi.

Made by Neon Demon



I lied to you,I never cried for you,I swear that I tried to,But I had better things to do,Now you're on the road with your painful load,And the words I spoke
left your big heart broken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra]
Revenir en haut Aller en bas
Be careful, cars bite too [Torrance & Cassandra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bite fight...
» [UPTOBOX] Cars 2 [DVDRiP]
» Tu vas me sortir d'ici ? Avec Cassandra
» Cassandra
» Tu m'casses les ovaires, p'tite bite ! [Emer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New-Orleans Mystery :: New-Orleans :: Royal Street-
Sauter vers: